Sport et poids avec e-sante.fr –


Comment le sport peut-il faire maigrir ?

Avec notre vie devenue bien trop sédentaire, l’embonpoint est là et le surpoids nous guette. La plupart des régimes sont difficiles à suivre et souvent peu suivis d’effet à long terme. La pratique d’une activité physique peut apporter une solution, à condition de bien la choisir, de bien la pratiquer et de l’intégrer dans son quotidien durant toute sa vie. Quelques conseils.

L’objectif pourrait se résumer ainsi : la continuité dans la modération.
1) Quel type d’activité physique ?
Privilégiez les exercices aérobics légers tels que la marche. Ce type d’activité mobilise davantage les lipides que les glucides comme carburant. Et c’est bien l’objectif : perdre de la masse grasse.
2) Un démarrage en douceur
Si vous partez d’une vie sédentaire, débutez très progressivement, avec des exercices physiques d’intensité légère ou modérée et de courte durée (20 à 30 minutes par séance). Un démarrage intense et brusque risque de vous fatiguer inutilement et de vous décourager.
3) Quelle est la bonne durée ?
Après une adaptation en douceur, visez la longueur. Sachez que plus votre séance sera longue, plus l’effet sera important. Par exemple, plus vous marcherez longtemps, plus votre organisme puisera dans ses réserves graisseuses. Il est donc parfois préférable de marcher à une allure modérée à vive durant une heure, que de courir une vingtaine de minutes. Mais à chacun de trouver la bonne mesure, c’est-à-dire celle qui lui convient, notamment en fonction de ses habitudes de vie préalables (degré de sédentarité).
4) A quelle fréquence ?
Les effets ne sont pas instantanés, mais cumulatifs ! Vous devez donc pratiquer un peu tous les jours et non beaucoup une ou deux fois par semaine.
5) Soyez patient
L’effet de l’exercice physique sur votre bilan énergétique va s’opérer graduellement. Vous devez persévérer en attendant de constater des résultats significatifs. Pour vous motiver, sachez que plus vous habituez votre organisme à puiser dans ses réserves de lipides en pratiquant des exercices aérobics, plus il va privilégier les lipides comme carburant, réservant les glucides pour les efforts intenses et les situations d’urgence. Ensuite, sachez que les premiers tissus graisseux que vous perdrez se situeront dans la partie haute du corps (épaules, dos, ventre, bras), avant de concerner les fesses et les cuisses. Ne vous découragez pas…

08/10/2007

Isabelle Eustache

Sport et poids avec e-sante.fr –

Publicités

Poids et tour de taille avec e-sante.fr – Etes-vous trop gros ?


Trop gras ou trop large ?

Le surpoids et l’obésité sont des états clairement définis par l’indice de masse corporelle, lequel est calculé à partir du poids et de la taille. Mais il existe d’autres indices reflétant l’état de santé. C’est le cas de l’impédance (ou calcul de la masse grasse), et du tour de taille.

Etes-vous trop gros ?

A tout âge, l’indice de masse corporelle (IMC) permet de savoir si le rapport entre le poids et la taille se situe dans la normale. Pour les enfants, on reporte l’IMC sur une courbe de croissance. Pour les adultes, les limites à partir desquelles on parle de poids normal, de sous poids, de surpoids ou d’obésité ont été clairement définies.
Le calcul de l’IMC revient à diviser deux fois son poids en kilos par sa taille en mètre :
poids en kg / (taille en m)2
Par exemple :
un homme pesant 80 kg et mesurant 1,75 m présente un IMC de 26,1 (80 divisé deux fois par 1,75).

  • En dessous de 18,5 l’IMC indique un sous poids.
  • Entre 18,5 et 24,9, le poids est normal.
  • Entre 25 et 29,9 il s’agit d’un surpoids, comme dans l’exemple ci-dessus.
  • A partir de 30, on parle d’obésité.
Etes-vous trop large ?

L’IMC ne prend pas en compte la répartition de la masse grasse dans le corps. C’est pourquoi cet indice peut être complété par la mesure du tour de taille. Et cette valeur est très importante. En effet, le fait d’avoir du ventre est inesthétique, mais expose également à un risque cardiovasculaire accru car l’accumulation de graisse au niveau de l’abdomen perturbe le métabolisme des graisses et du sucre. C’est ainsi que le tour de taille abdominale fait partie des facteurs définissant le syndrome métabolique (association de plusieurs anomalies : obésité, diabète, cholestérol, hypertension)
La mesure se fait avec un mètre ruban au niveau du nombril.
La limite normale du tour abdominal est de :

  • 102 cm chez les hommes,
  • 88 cm chez les femmes.

Si la mesure dépasse ces limites, un dépistage cardiovasculaire s’impose, à la recherche d’éventuels autres facteurs de risque (diabète, cholestérol, hypertension). Le cas échéant, un traitement préventif peut être mis en place.

Poids et tour de taille avec e-sante.fr – Etes-vous trop gros ?

Poids et tour de taille avec e-sante.fr – Etes-vous trop gras ?


Trop gras ou trop large ?

Le surpoids et l’obésité sont des états clairement définis par l’indice de masse corporelle, lequel est calculé à partir du poids et de la taille. Mais il existe d’autres indices reflétant l’état de santé. C’est le cas de l’impédance (ou calcul de la masse grasse), et du tour de taille.

Etes-vous trop gras ?

L’impédance ou calcul du poids de la masse grasse, a également son importance notamment chez les personnes âgées, les sujets à risque cardiovasculaire, en cas de régime, etc.
La mesure consiste à faire passer un courant électrique de très faible intensité (complètement indolore) dans le corps, du haut vers le bas. La masse grasse opposant plus de résistance au courant électrique que les autres tissus, on peut la différencier et calculer son pourcentage par rapport au poids total.
Le pourcentage de masse grasse normal est en moyenne de :
10 à 25% chez les hommes,
20 à 35% chez les femmes.
A noter que cette mesure est intéressante pour vérifier l’efficacité d’un régime alimentaire (certains sont dangereux car ils font perdre beaucoup d’eau et peu de graisse) ou d’une pratique sportive.

15/10/2007

Isabelle Eustache

Poids et tour de taille avec e-sante.fr – Etes-vous trop gras ?

Grillade de porc aux airelles et paillasson de pommes de terre à la ciboulette avec e-sante.fr – Produits


Grillade de porc aux airelles et paillasson de pommes de terre à la ciboulette
Produits

4 personnes
Pommes de terre : 800 g
Oignon : 1
Ciboulette : 1 botte
Huile d’olive : 1 cuil à soupe
Grillades de porc : 4 de 100 g
Gingembre frais : 15 g
Airelles surgelées ou en boîte : 100 g
Sel, poivre
Épluchez et lavez les pommes de terre. Épluchez l’oignon et coupez-le en gros morceaux.
Râpez le tout dans le robot avec la grille à trous moyens. Étalez-les sur un torchon propre.
Rincez, séchez et ciselez la ciboulette. Ajoutez-la. Salez et poivrez.
Remuez avec les mains pour que tout soit bien mélangé.
Avec un pinceau, graissez une poêle antiadhésive avec la moitié de l’huile. Versez-y le mélange pommes de terre/oignons râpés/ciboulette. Tassez-les bien pour former une galette.
Cuisez 10 à 15 min à feu moyen. Retournez la galette (en la posant sur une grande assiette). Graissez la poêle avec le reste de l’huile et cuisez encore 10 à 15 min environ à feu doux.
Faites chauffer un grill ou une poêle anti-adhésive. Cuisez les grillades de porc 4 à 5 min environ de chaque côté selon leur épaisseur. Baissez la chaleur à mi-cuisson. Salez et poivrez en fin de cuisson.
Râpez le gingembre.
Faites chauffer une poêle antiadhésive à feu vif. Versez les airelles, ajoutez le gingembre et faites sauter pendant 2 min.
Déposez le paillasson de pommes de terre sur le plat de service, ajoutez les grillades de porc et la poêlée d’airelles au gingembre. Servez.

13/05/2008

Paule Neyrat, Diététicienne

Grillade de porc aux airelles et paillasson de pommes de terre à la ciboulette avec e-sante.fr – Produits

Suprêmes de pamplemousse rose en gratin avec e-santé.fr –


Suprêmes de pamplemousse rose en gratin

Pamplemousses roses : 2
Jaune d’œuf : 1
Crème liquide : 1 cuil à soupe
Sucre : 1 à 2 cuil à café

Pelez les pamplemousses à vif. Éliminez bien toutes les parties blanches qui peuvent rester. Détachez les suprêmes en faisant glisser le couteau entre chaque quartier. Disposez-les dans deux plats à œuf. Préchauffez votre four en position gril.
Mélangez le jaune d’œuf et la crème. Ajoutez le sucre. Si la préparation est trop épaisse, ajoutez un peu d’eau. Versez ce mélange dans chaque plat sur les suprêmes de pamplemousse. Enfournez sous le gril pour 8 à 10 minutes. Retirez les plats dès que le gratin est doré. Servez chaud ou tiède.

18/10/2004

Paule Neyrat, Diététicienne

Suprêmes de pamplemousse rose en gratin avec e-santé.fr –

Ventre : se débarrasser d’un gros ventre avec e-sante.fr – 1) Pourquoi certaines personnes ont un gros ventre et d’autres pas ?


Accueil santé > Ventre, gastro > Pourquoi a-t-on un gros ventre et comment s’en débarrasser ?

Pourquoi a-t-on un gros ventre et comment s’en débarrasser ?

Pourquoi certaines personnes ont-elles tendance à prendre du ventre et d’autres pas ? Au-delà de la gêne esthétique, un gros ventre est-il dangereux pour la santé ? Le Dr Boris Hansel*, spécialiste dans ce domaine, répond à ces questions.

1) Pourquoi certaines personnes ont un gros ventre et d’autres pas ?

Dr Boris Hansel : On peut considérer que le ‘ gros ventre ‘ est la conséquence de deux problèmes : une alimentation inadaptée, ce que j’appelle ‘ un désordre alimentaire ‘, et une activité physique insuffisante. Bien entendu, les gènes jouent un rôle qui peut expliquer pourquoi la bedaine se développe plus facilement chez certaines personnes que chez d’autres. Mais les gènes, à eux seuls, ne suffisent pas à expliquer la bedaine.

2) Le fait d’avoir un gros ventre est-il toujours dangereux pour la santé ?

Dr Boris Hansel : Le gros ventre est la manifestation visible d’une accumulation de graisse à l’intérieur du ventre. Cette graisse est connue pour être toxique. Elle entraîne de multiples désordres du métabolisme que l’on regroupe sous le terme de ‘ syndrome métabolique ‘ ou ‘ syndrome de la bedaine ‘. Ces anomalies sont fréquentes en cas de gros ventre. Mais elles ne sont pas toujours présentes. Donc le simple fait d’avoir un gros ventre ne suffit pas pour affirmer que l’on est à risque de développer des maladies cardiovasculaires. Il faudra impérativement faire une prise de sang et mesurer sa pression artérielle. Cela permettra de savoir si l’on a ou non le syndrome de la bedaine qui, lui, est un vrai danger pour la santé.

1/2 >> page suivante

Ventre : se débarrasser d’un gros ventre avec e-sante.fr – 1) Pourquoi certaines personnes ont un gros ventre et d’autres pas ?

Ventre : se débarrasser d’un gros ventre avec e-sante.fr – 3) Comment remédier au gros ventre ?


Pourquoi a-t-on un gros ventre et comment s’en débarrasser ?

Pourquoi certaines personnes ont-elles tendance à prendre du ventre et d’autres pas ? Au-delà de la gêne esthétique, un gros ventre est-il dangereux pour la santé ? Le Dr Boris Hansel*, spécialiste dans ce domaine, répond à ces questions.

3) Comment remédier au gros ventre ?

Dr Boris Hansel : Il faut avant tout avoir un objectif réaliste. Trop de personnes pensent d’abord aux kilos et au tour de taille avant de se demander ce qu’elles sont capables d’améliorer dans leurs habitudes de vie. Je propose pour ma part une démarche inverse qui a beaucoup plus de chances d’être efficace à long terme : penser au mode de vie plus qu’au poids. Il y a plusieurs étapes à franchir :
1) En premier lieu, refusez énergiquement et définitivement de suivre tout régime restrictif ‘ miracle ‘ qui prévoit une phase ‘ d’attaque ‘ puis de ‘ consolidation ‘ avec ‘ réintroduction ‘ d’aliments ; sans cette décision, je considère qu’une personne n’est pas prête à progresser durablement. Toute tentative de régime se soldera par un échec et une détérioration de l’état de santé à moyen terme.
2) Il faut ensuite évaluer votre niveau d’activité physique et votre situation alimentaire actuelle. Cette étape est la plus difficile à franchir. Elle nécessite une ‘ auto-analyse ‘ de votre mode de vie. Il faut savoir se remettre en question, même quand on est sûr de bien faire !
3) C’est seulement par la suite qu’il faut débuter un programme de rééducation alimentaire progressif. Sachez commencer par l’essentiel : retrouvez un rythme alimentaire adapté à vos besoins personnels, apprenez à savoir ce que vous consommez…
4) Parallèlement aux progrès diététiques, il est essentiel d’augmenter votre activité physique. C’est encore une démarche progressive qui vous mènera au succès. Dans un premier temps, une seule devise : ‘ bougez en toute occasion ‘.
5) Ayez toujours à l’esprit un principe : gérer son activité physique et son alimentation ne veut pas dire imposer à son corps ce qu’il n’est pas prêt d’accepter à long terme. Cela signifie qu’il faut en permanence réfléchir chaque jour aux moyens qui permettent de contourner les obstacles de la vie quotidienne.

13/05/2008

Isabelle Eustache

Sources et pour en savoir + : * Le Dr Boris Hansel est chef de clinique en Endocrinologie-Nutrition à l’hôpital de la Pitié Salpêtrière à Paris et responsable d’une unité spécifiquement dédiée au syndrome métabolique.
A lire : ‘ Surveillez votre ventre, attention au syndrome de la bedaine ‘, Dr Boris Hansel, éditions Hachette Pratique.
Pour en savoir plus : www.syndromedelabedaine.org

Ventre : se débarrasser d’un gros ventre avec e-sante.fr – 3) Comment remédier au gros ventre ?

%d blogueurs aiment cette page :